Alain Daumont publie « Tziganes, 1960 »

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:


Vieux métiers d’une époque révolue, cabaret russe, tireuses de cartes ou cirque… au fil de 80 illustrations, de portraits commentés, Alain Daumont nous embarque dans le monde poétique et anachronique des gens du voyage du siècle dernier.

Quatrième de couverture :

L’enfant me fixait de ses grands yeux étonnés. Sa mère le tirait par la main, ils regagnaient un campement de roulottes en bois peint, comme celles de Van Gogh, installées sur un terrain verdoyant derrière le canal de l’Ourcq. Elle portait une longue jupe multicolore et un châle frangé sur les épaules, une mousseline retenait sur sa nuque ses cheveux bouclés. Au printemps, ils disparaissaient, on les attendait aux Saintes-Maries-de-la-Mer. Ils étaient bohémiens, gitans, tziganes. J’avais dix ans… Beaucoup plus tard, je découvris le jazz manouche. Grâce à eux, je m’endormais en écoutant Nuages, Saint-Louis blues ou My serenade, Django Reinhardt me berçait dans la nuit.

Il est écrit dans l’article 1er de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 que les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits, et pourtant, aucune loi ne protège les minorités. En 1974, pour la première fois, un Gitan est élu au parlement européen. Ceci donne la mesure du chemin qui reste à parcourir. « Je ne suis ni Athénien ni Grec, mais citoyen du monde », disait Socrate…

Tziganes, 1960 Alain Daumont

ISBN 978-2-9171-0530-6 – 86 pages, 80 illustrations – 31 €

Parution : 5 décembre 2012

Quelques illustrations à cette page :

http://www.alaindaumont.com/france/fr_sommaire_plume_tziganes.htm

En vente chez tous les libraires et également sur Internet :

http://www.alaindaumont.com/france/fr_sommaire_plume_livres.htm

À propos de l’auteur

Alain Daumont vit et travaille dans la région parisienne. De formation classique, il peint depuis toujours entre symbolisme et expressionnisme. Quand ce qu’il crée plaît, alors commence une aventure commune. S’il est souvent resté en extase devant Van Gogh et Gauguin, c’est Rembrandt, Jérôme Bosch et Bruegel l’ancien qui furent ses maîtres. Depuis 2000, il partage son temps entre peinture, aquarelle et écriture, sa seconde passion. Ses récits sont souvent issus de faits réels, ils sont ce que le verre est à la silice, une mutation obligatoire et surtout, une compression de son propre univers. En 2004, il crée son site Internet et entre au dictionnaire Drouot Cotation Larousse.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »